La Danse Corps et Graphies - Carlotta Grisi, par Serge Lifar - Avant-propos

Couverture

Danseur, chorégraphe, Maître de Ballet, pédagogue... Serge Lifar est également l'auteur de nombreux ouvrages autobiographiques, théoriques et "d'Histoire", consacrés à l'art de la Danse, à ses "grandes figures"... Ainsi, en 1941, alors que sonnaient les cent ans du ballet de Giselle, paraît un opus qu'il intitule "au nom" inséparable de celui de la "paysane" devenue Willi - il en porte quelques "notes" sonores même... -, Carlotta Grisi...

Fleurs déposées à la mémoire de la danseuse en cette année 2019, pour commémorer sa naissance, il y a deux-cents ans, le 28 juin 1819, et puis sa mort, le 20 mai 1899, il y a cent-vingt ans, Corps et Graphies par "un poète" qui "réécrivit" [sa] Giselle... -, les pages de l'ouvrage sont reproduites avec les autorisations généreusement offertes.
Sincère reconnaissance.

Les sources des planches qui illustrent cet ouvrage, et qui figurent dans la table des hors textes, sont ici indiquées sous chacune des reproductions.

SERGE LIFAR

Carlotta GRISI

ALBIN MICHEL ÉDITEUR
22, RUE HUYGHENS PARIS


Il a été tiré de cet ouvrage 35 exemplaires sur Hollande Van Gelder numérotés de I à XXXV dont 8 Hors Commerce

Droits de traduction, reproduction, représentation théâtrale et adaptation cinématographique réservés pour tous pays.

Copyright 1941, by ALBIN MICHEL.

La couverture est ornée d’un dessin original de Jean Cocteau


AVANT-PROPOS

L'ILLUSTRE trio Marie Taglioni - Fanny Elssler - Carlotta Grisi, brelan d’étoiles romantiques, est familier au grand public. Des biographes sérieux et bien documentés ont consacré des volumes entiers à Taglioni et à Elssler, mais nul n’a étudié, jusqu’à présent la personnalité et la vie de Carlotta Grisi.

Tout ce que nous possédons à son sujet, ce sont des portraits par Théophile Gautier, des extraits de presse, de brèves chroniques éparses et plus ou moins dignes de foi. Petit à petit, j’ai pu enrichir cette documentation de renseignements d’ordre particulier, en faisant appel à des personnes dont les grands-parents ont été liés par des liens de parenté, d’amitié ou d’admiration à la créatrice de Giselle.

La personnalité de Carlotta Grisi présente un intérêt particulier, non seulement parce qu’elle a été la créatrice de Giselle, mais aussi parce que le caractère, la physionomie de son talent et de ses dons ont déterminé dans une large mesure l’image de Giselle et du ballet en général.

Pour conclure, je me fais un agréable devoir d’exprimer ma profonde gratitude à tous ceux qui m’ont aidé à l’achèvement de cette tâche.

Je suis particulièrement redevable à Madame Alice Théo-Bergérât, à Madame E. Léon-Dufour, au docteur Paul Théophile-Gautier et à M. H. de Saint-Georges qui m’ont fourni de précieux renseignements et des documents inédits, à M. Bernard Fay qui m’a ouvert l’accès de la Bibliothèque Nationale, des Bibliothèques de l’Opéra, de l’Arsenal et des Archives Nationales, à M. J. Cordey, conservateur de la Bibliothèque de l’Opéra et M. J.-G. Prod’homme qui m’ont facilité les recherches par leurs conseils éclairés, enfin à M. R. Hofmann qui m’a été un collaborateur précieux et qui a mis à ma disposition une riche documentation.

Tous ces concours m’ont permis de donner, je l’espère, un caractère plus complet et plus définitif à cette biographie de Carlotta Grisi.

SERGE LIFAR.

Aurélie Dauvin © Corps et Graphies

La présentation et le contenu de ce site sont protégés par les lois en vigueur sur la propriétæ intellectuelle. Toute exploitation, même partielle, sous quelque forme que ce soit (écrite, imprimée ou électronique), est rigoureusement interdite sans l'autorisation expresse préalable des auteurs. Tout contrevenant s'expose à des poursuites et aux sanctions applicables conformément à la loi FranÇaise rægissant les droits d'auteur et aux lois du Copyright International.

Retourner en haut de la page Page modifiée le 07/08/2019.