La Danse Corps et Graphies - Rencontre avec Andrey Klemm

Après avoir dansé sur les plus grandes scènes internationales, Andrey Klemm se consacre en priorité à l'enseignement depuis plusieurs années. Il est actuellement l'un des professeurs du ballet de l'Opéra National de Paris.

Notre rencontre s'est faite dans la cafétéria du palais Garnier. La conversation est ici reproduite le plus fidèlement possible ; outre l'intérêt des propos, le charme du français parfois "incertain" d'Andrey Klemm reflète sa générosité et sa courtoisie.

Portrait
Portrait d'Andrey Klemm en 2009 (Photographie : Maria-Helena Buckley

Aurélie Dauvin : Pourriez-vous évoquer votre formation, votre carrière ?

Andrey Klemm : Je suis né le 30 avril 1967. J'ai étudié la danse à l'école du ballet du Bolchoï à Moscou de 1977 à 1985. J'ai obtenu mon diplôme honorablement et je suis entré comme soliste au Ballet Classique de Moscou.

De 1992 à 1994, j'ai fréquenté The State Institute of the Performing Arts (GITIS) afin d'étudier l'enseignement de la danse. Je suis danseur, mais j'aime aussi beaucoup transmettre mon art…

J'ai été membre de la Compagnie du ballet de l'Opéra de Bonn, dont le directeur artistique était Valery Panov entre 1994 et 1997.

Je suis alors entré dans la compagnie du Staatsoper de Berlin.

En 2000, j'ai obtenu un diplôme d'enseignement du ballet à la Northern Illinois University des Etats Unis.

Ensuite, de 2001 à 2003, j'ai donné les cours spécifiques pour les pas de deux à l'école de danse du ballet de Berlin.

J'ai continué à étudier l'enseignement de la danse entre 2001 et 2006, et j'ai obtenu le diplôme de la New Humanitarium University.

Pendant ces années, j'étais aussi professeur et maître de ballet de la compagnie du Staatsoper de Berlin, ainsi que pour le ballet de Berlin.

Je suis arrivé à l'Opéra National de Paris en 2006, après y avoir été invité pour quelques cours… C'est là que j'exerce à présent, tout en donnant aussi des cours à l'Institut International de Danse Janine Stanlowa de Paris et parfois dans des compagnies où je suis invité partout dans le monde…

Un cours
Andrey Klemm, " Class" en 2008 (Photographie : Maria-Helena Buckley

A. D. : Quels chorégraphes admirez-vous en particulier ?

A. K. : Roland Petit, Kassian Golesovsky, Maurice Béjart, Marius Petipa, Lev Ivanov, et encore Pierre Lacotte.

J'ai dansé dans des chorégraphies de Pierre Lacotte, en Russie en 1985, puis à Berlin en 1997… C'était exceptionnel !

J'ai dansé aussi des ballets de Maurice Béjart…

Ring Um Den Ring
Andrey Klemm dans Ring um den Ring de Maurice Béjart en 2007

Ring Um Den Ringa
Andrey Klemm dans Ring um den Ring de Maurice Béjart en 2007

J'ai pu apprécier aussi à Berlin le travail de Patrice Bart et en particulier son Lac Des Cygnes, son Casse-Noisette, son Dom Quichotte, qui font partie du répertoire de Berlin.

Pour la danse contemporaine, j'aime Mat Eck…

A. D. : Quels rôles avez-vous préféré danser ?

A. K. : J'ai aimé tous les rôles que j'ai dansés… Ils ont chacun leur richesse… Mais j'ai sans doute préféré le personnage de Don José dans Carmen.

La Belle Au Bois Dormant
Andrey Klemm dans La Belle Au Bois Dormant (Photographie : Pericone)

La Bayadère
Andrey Klemm dans La Bayadère au Staatsballett de Berlin en 2007

A. D. : Comment êtes-vous devenu professeur du ballet de l'Opéra National De Paris ?

A. K. : J'étais jeune professeur à Berlin quand j'ai été invité pour quinze jours à l'Opéra de Paris. J'obtins l'autorisation de venir ici comme par un petit miracle…

Mon travail a été apprécié puisque j'y suis revenu ensuite pour un mois. Je donnais des cours chaque jour. Cette plus longue période m'a permis d'effectuer quelque chose de vraiment constructif avec les danseurs. J'ai été très touché quand, pour mon départ, ils m'ont offert un beau livre illustré de magnifiques photographies très artistiques du palais Garnier et de ses trésors… Chacun y avait écrit un petit mot gentil…

La directrice de la danse, Brigitte Lefèvre, était enchantée et grâce à elle et à la demande aimable de tous les danseurs, j'ai été engagé à la suite de cela pour une année. Les applaudissements des danseurs de toute la compagnie à cette nouvelle m'ont beaucoup ému… Quel plaisir !

L'Opéra a renouvelé mon contrat…

Un cours
Andrey Klemm "In Class teaching" en 2008 (Photographie : Maria-Helena Buckley)

A. D. : Vous avez été maître de ballet. Pensez-vous qu'il est préférable de séparer ce rôle de celui de l'enseignant ?

A. K. : Le maître de ballet s'occupe de faire répéter les rôles. Le professeur donne les cours.

Je pense que séparer les deux activités est plus profitable : je regarde les répétitions, les spectacles, et je vois ainsi ce que je dois faire travailler en particulier dans mes cours. Par exemple, lors de la tournée en Australie du ballet de l'Opéra National de Paris, j'ai assisté à chaque représentation de La Bayadère pour préparer mes cours…

A. D. : Comment choisissez-vous les musiques des cours ?

A. K. : Je choisis la mesure : une musique sur deux ou trois temps par exemple, le tempo, plus ou moins rapide, mais le pianiste est libre ensuite des notes…

Je lui laisse le plus possible de liberté.

Quand je recherche un accompagnement particulier, il m'arrive aussi de chanter…

A. D. : Comment s'organise le travail avec les autres professeurs du ballet ?

A. K. : Je m'entends très bien avec les autres professeurs ; nous travaillons ensemble, regardons des vidéos pour cela…

A. D. : Votre Russie natale ne vous manque-t-elle pas trop ?

A. K. : Bien sûr, mon pays me manque parfois, mais je peux y retourner souvent. Je me réjouis de la prochaine tournée du ballet d'ailleurs en Russie.

J'ai beaucoup d'amis à Paris déjà et je m'y sens bien. De plus, cette année, grâce aux Nuits Blanches de Saint-Pétersbourg organisées par la Société Auguste Vestris, j'ai pu retrouver avec plaisir les origines de la danse russe et ses grands chorégraphes et professeurs.

A. D. : Un DVD est paru en 2007 grâce auquel chacun peut travailler chez soi. Comment est-il né ?

A. K. : Ce DVD fut une demande de la part de nombreux danseurs. J'ai d'ailleurs choisi des danseurs de niveaux différents pour présenter cette classe, afin que tous les étudiants puissent se reconnaître. Je sais par exemple que certains de mes élèves croisés et suivis dans les différentes compagnies où j'ai eu un contrat de travail ou bien où j'ai été invité, l'utilisent pour s'exercer. Le travail quotidien est important et on m'a souvent dit que ce support était très intéressant.

A. D. : Les explications que vous donnez sur le DVD Master class avec Andrey Klemm sont claires, le cours est agréable à suivre… Songez-vous à reproduire l'expérience en réalisant un nouveau DVD ?

A. K. : Oui, bientôt un nouveau DVD sera disponible. Il s'adresse particulièrement aux enfants, mais chacun pourra profiter de ce cours.

A. D. : Quel sera votre programme pour les semaines à venir ?

A. K. : Après la saison avec la compagnie du ballet de l'Opéra National de Paris, je vais animer quelques courts stages en France, avec d'autres professeurs du ballet ou de l'école de danse de l'opéra, mais je passerai surtout ce mois d'août 2010 prochain à Amsterdam, avec la compagnie qui m'invite pour ce mois d'été. Je sais que certains danseurs du ballet de l'Opéra National de Paris me suivront : même si quelques vacances sont profitables aux danseurs, ils ne doivent pas s'arrêter trop longtemps et beaucoup effectuent ainsi des stages pour garder leur niveau… D'autres s'exercent seuls, quotidiennement, de façon moins intensive que pendant la saison… La danse est une discipline qui impose un entretien rigoureux.

A. D. : Pour conclure : Qu'aimez-vous dans la danse ?

A. K. : La danse est quelque chose de magnifique. J'adore les ballets classiques… L'art de la danse permet d'exprimer ce qu'on a au plus profond de soi… La danse dévoile l'âme au travers des mouvements et des expressions… La technique est enrichie de l'expression qui est aussi essentielle.

Merci à Andrey Klemm pour sa disponibilité et à Maria-Helena Buckley qui à choisi les photographies illustrant cette conversation sympathique.

Aurélie Dauvin © Corps et Graphies

La présentation et le contenu de ce site sont protégés par les lois en vigueur sur la propriétæ intellectuelle. Toute exploitation, même partielle, sous quelque forme que ce soit (écrite, imprimée ou électronique), est rigoureusement interdite sans l'autorisation expresse préalable des auteurs. Tout contrevenant s'expose à des poursuites et aux sanctions applicables conformément à la loi FranÇaise rægissant les droits d'auteur et aux lois du Copyright International.

Retourner en haut de la page Page modifiée le 20/10/2013.